FANDOM


« Pour que le progrès existe, il faudrait que chacun soit d'accord de le créer ; c'est-à-dire que, quand tous les individus s'appliqueront enfin à progresser, alors, l'humanité sera en progrès et s'il faut pour cela éliminer quelques obstacles, c'est avec joie que je le ferai. »

Aaron Cœur-Nuage, connu par la suite sous le nom du Prince Alduin, est un humain ayant vécu de ça plusieurs millénaires. Il n'était qu'un enfant envieux lorsque les Guerres des Trolls lui offrirent l’opportunité de sa vie : gouverner son clan grâce à la mort du chef actuel, son frère Adwynn. Total opposé de son supérieur, Aaron est un intellectuel sérieux et froid préférant de loin le progrès au bonheur des siens et comme il y avait un obstacle en face de lui, il l’abattit et créa ainsi le premier coup d'état de la famille bien que rares sont ceux au courant de ses manigances qui devinrent ridicules à côté des autres crimes commis.

L'Avènement d'Aaron

Nous sommes presque trois milles ans avant notre ère lorsque la Guerre des Trolls éclate chez les Hauts-Elfes qui eurent bien vite faits de réclamer l'aide de l'Empire humain d'Arathor, celui-ci répondant en envoyant des renforts dont faisant parti une partie de la milice privée d'une grande famille, les Coeur-Nuage, avec à leur tête Adwynn et Aaron, tous deux motivés par la gloire mais l'un plus par amusement, l'autre plus pour les récompenses. Le rêve du plus jeune des deux frères ? La mort du plus gros des effectifs chez les autres nobles venant aider afin que pouvoir réclamer par la suite leurs terres et ainsi donner à leur clan l'essor qu'il méritait, les dirigeants jusque là étant puissants mais hélas bien trop pacifiques et cela constituait son second rêve : la mort d'Adwynn qui permettrait aux siens de grandir comme il l'avait prévu il y a longtemps déjà.

Empoisonnant doucement son aîné, il fallut attendre une semaine ou deux pour que les produits fassent effet. Juste de légers changements, des fatigues subites et des troubles de la vue, quelques crampes musculaires sur le tout et le patriarche devait mourir. Là entre en scène l’élément perturbateur de cette histoire, un jeune haut-elfe se passionnant pour la race des deux frères et surtout pour le gêneur qui était le premier à se moquer de son innocence et de ses particularités. Adwynn riait aussi de cet étrange personnage mais la différence était que l'autre restait doux et pactisait bien vite sur place avec le dénommé Locura, un monstre pour ceux de sa race mais juste un gamin comme un autre aux yeux d'Adwynn qui apprenait lors des longs soirs la langue de son nouvel ami avec maladresse et lui lui racontait comment ça se passait chez eux. Un échange de culture qui distrayait la cible d'Aaron, certes, mais le monstre elfique continuait à l'aider, rasant les rangs de trolls sans le moindre effort lorsque l'humain faiblissait.

La chance fut cependant au rendez-vous. Une semaine avant la fin de la guerre, Aaron succombait enfin à une embuscade malgré toutes les tentatives de son ami à longues oreilles pour le sortir de là. Locura survécut avec une promesse sur les épaules, protéger et aider la famille Coeur-Nuage, leur servir de père lorsque la situation le demandait et en conséquence, il était le trophée de guerre d'Aaron qui devenait en cette fin d'année le seigneur des siens, pour son plus grand soulagement.

Enfin, le règne des Coeur-Nuage pouvait commencer.

L'Enlèvement des elfes

Avec un nouveau majordome elfique qui semblait capable de tout et servant la volonté de son frère défunt, le nouveau patriarche pouvait réaliser ses rêves les plus fous et parmi ceux-ci, l'envie de mettre sa famille en avant avec de la manipulation génétique ou plutôt une reproduction organisée. Interdisant l'Amour pour l'excellence, le début des travaux se basaient sur les trolls capturés lors de la guerre qui servaient pour former une étrange caste primitive d'hybride mais là encore, il y avait des soucis dans le sens où le physique n'avait rien à voire avec la vision royale qu'Aaron se faisait de son clan mais qui était séduisant sur cette terre ? Il fallait du raffinement, de la magie surtout... Des elfes et si Locura était épargné par ces essais, ce n'était que grâce à son insensibilité à ce plan si précieux aux yeux du patriarche. Mais il était puissant, en plus d'avoir tous les atouts pour faire chuter la cité d'argent, son dégoût pour les prisonniers de guerre et sa crainte de blesser des humains eurent tôt fait de le freiner, sa semence stérile ne donnant rien lorsqu'enfin, il se laissait faire. Fâché d'avoir formé un harem pour son esclave monstrueux, Aaron pensait cependant que le tuer n'aurait pas été suffisant et pour l'humilier, le descendre jusqu'à ce qu'il soit à genoux et qu'enfin, l'humain n'ait plus l'impression d'être près d'une divinité, et quelle meilleure méthode que le forcer à trahir ?

Lune-d'Argent connut ainsi des raids nocturnes d'un seul homme imposant, contribuant à la légende du Croque-Mitaine que nous connaissons tous aujourd'hui et des habitants furent enlevés, de tout âge, toute classe et même certains malades car Locura y voyait un moyen d'offrir aux souffrants les maîtrises humains qui pouvaient les sauver, chose faite une fois sur deux pour les pires cas. Mis en cage, ses frères et ses sœurs furent forcés à procréer et enfin, Aaron se sentait divin et puissant, offrant ses gênes à son tour après avoir succombé à une femme aux cheveux d'or, grande, belle, intelligente et forte tête. Ses tentatives d'avorter lors du processus allèrent jusqu'à sa mort mais il était trop tard, l'enfant, bien que sorti trop tôt, vivait et héritait du nom d'un aïeul de la famille : O'Neil. Le nouveau père, se lassant vite du bambin, indiqua à son chien de guerre -Locura- d'éduquer l'enfant pour qu'il puisse servir la cause et ce qui se fit, O'Neil devenant un merveilleux magicien, héritant de ce désir de tout faire bien pour les autres.

Malheureusement, toutes les 'bonnes choses' ont une fin et c'est lorsqu'un adversaire aussi redoutable que l'elfe se dressa qu'Aaron vit la résistance de Lune-d'Argent. Le monstre ayant fait des dégâts et venant impunément dans la cité, tuant dès fois ce qui lui résistaient à cause de sa force dantesque, le roi lui-même convoqua un prodige, un dieu parmi les hommes et l'antithèse du héros de la famille humaine : Barthamus I qui était parti étudier à Dalaran alors que cette cité n'était digne d'être nommée que comme un village où des mages faisaient des essais loufoques (nous nous souvenons tous des moutons à laine rouge volants). Un groupe de mercenaire réuni sous son commandement, ils parvinrent à défaire le criminel et à défaut de pouvoir le tuer, profitèrent de son esprit honnête pour le faire plier et le pousser à l'exil, de ne plus jamais revenir revoir ses siens... Comme les ordres le disaient, Locura ne confia jamais qui l'avait envoyé, empêchant ainsi un scandale entre les deux races et partit faire son dernier rapport. Le Croque-mitaine n'était plus mais ce n'était pas grâce, Aaron procédait déjà à une sélection dans un choix assez large à son goût comme s'il ne s'agissait que d'animaux et fut flatté en voyant que le demi-elfe le plus doué n'était que O'Neil, son propre fils. Le patriarche mit cela sur son sang coulant dans ses veines plus que sur l'être le plus proche de sa progéniture. C'était la dernière goutte dans le vase qui débordait et au comble du plaisir, Aaron s'arracha son nom pour s’anoblir face à la beauté de ses envies et si Aaron disparut, ce n'était que pour laisser place au Prince Alduin, caricature de ce qu'il avait toujours été.

La fuite de Tirisfal

L'usage irréfléchi de la magie par les humains de Dalaran ouvrit une porte pour les démons de la Légion Ardente et incapable de les contenir, ils conclurent à nouveau un pacte ancien, celui des hauts-elfes et des hommes, le Conseil de Tirisfal. Des puissants mages pouvaient combiner leur force dans un seul homme et qui était-il ? O'Neil... De part sa nature hybride, il était l’entièreté des valeurs que les gens voulaient protéger et son éducation, en plus de son talent naturel, en faisait un être parfait pour l'opération. Locura, suivant son disciple en secret, se complaisait dans cette vue inédite et comprenait également autre chose, l'histoire se répétait et qui pouvait être intéressé par une telle folie ? Ce patriarche complètement fou qui avait transformé sa famille en usine à champion, en champs de bataille perpétuel pour toujours perfectionner les siens.

Conscient des dangers que représentait son père, O'Neil profita de ses pouvoirs immenses pour le défier en tant que chef de la famille, soutenu par l'esclave elfique des Cœur-Nuage qui avait manipulé l'opinion interne du groupe pour augmenter le nombre de soutiens, de partisans. Incapable de vaincre le duo et surtout son fils qui était sa plus belle création, Aaron proposa tout d'abord de partir avec quelques membres restés fidèles et de ne plus faire entendre de lui mais le problème était tout autre : c'était ce rat, cet incapable et ce monstre de Locura qui mit le feu aux poudres en le faisant comprendre que la seule issue possible pour lui était la mort.

« La mort est très surfaite, vous savez. Et au fond, il n'y a de progrès, de découverte, que vers la mort... Revenons à nos origines, d'avant nos naissances infâmes et devenons des purs, mes frères. »

Face au Gardien, quel meilleur adversaire que les démons ? Bien entendu, cela n'allait pas être suffisant, O'Neil ayant été dopé pour cette situation précise mais de l'autre côté, Aaron espérait être aidé, pouvoir revenir à son tour plus puissant et cet événement se passa. Comprenant les failles à travers les divers plans et remontant jusqu'à l'origine de celles-ci, persuadé de trouver un grand pouvoir, l'homme ouvrait une brèche sur le néant distordu, invoquant une rafale de démons faibles mais nombreux. Une fois le flot tari, le patriarche les enfermait en Azeroth, refermant la porte après son propre passage avec sa milice, toujours persuadé de trouver un mieux derrière les ténèbres, dans cette mort qui effrayait tellement les bons gens.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.