FANDOM


«  Car si nous comprenons le monde et ses raisons, plus personne ne mérite d'être nommé 'méchants' à juste titre mais le saviez-vous seulement, héros ? »

La naissance de cette faction peut être dite surprenante car elle est due à la rencontre de deux grandes personnes qui pourtant n'avaient aucune raison de se croiser mis à part une connaissance commune, Locura. A cette époque, Barthamus Sin'vida  avait déjà forcé son frère à l'exil suite à ses atrocités envers son peuple et O'Neil Cœur -Nuage, conséquence de ces mêmes expériences sur des elfes et des humains, n'était alors qu'un enfant que Locura servait, étant le fils d'Alduin Cœur-Nuage. Les deux hommes admiraient malgré tout cet être à la parole sans faille et à la force herculéenne, l'enfant parce qu'il était une sorte de second père mais pour Barthamus, l'affaire était toute différence : il ne parvenait plus à voire son aîné comme un être mauvais après avoir vu tout son travail pour embellir la vie des humains. Des livres par centaines, voire par milliers, des inventions, tout ce que cette race avait besoin était concentrée dans une seule et même personne qui avait l'accord des dieux en tant que Paladin et du reste du monde, passant plus de temps à soigner les gens dans le besoin que lui-même, plus de temps sur des textes dont le simple but était de faire sourire alors que beaucoup le savait malade à ce moment-là.

C'est donc en l'honneur de l'honnêteté et du dévouement de ce simple homme que des moyens furent mis en œuvre pour que son travail ne soit jamais vain et que le rayonnement de ses études aille plus loin car oui, Locura avait donné assez de matières nouvelles pour qu'une société indépendante puisse se développer et Barthamus, malgré la rancœur, avoua que cela devrait forcer le monstre à faire pénitence en donnant de la joie là où il n'avait encore rien détruit.

Les débuts

Le Royaume Strom était encore puissant lorsque la première maison de cette guilde fut fondée. D'abord bâtie comme une bibliothèque, elle s'est doucement agrandie pour accueillir des étudiants et d'autres pièges produites par Locura ou bien simplement par les résidents des lieux s'inspirant de ce qu'ils apprenaient sur place. Pauvres et riches s'y retrouvaient et éduqués par Locura qui ne savait rien d'eux, ils fondèrent une communauté à son nom divin, les Locuristes.

S'ils étaient seulement des savants ? Le maître avait également écrit des bouquins sur les tactiques et les armes, ainsi des militaires venaient aussi en masse, souvent des retraités au début, puis des hommes de métier qui n'étaient pas en guerre. L'expérience circulait avec vitesse et des gens d'autre race apparurent après la première moitié de siècle, des gens intéressés par la technologie ou bien simplement la magie et cela eut pour conséquence de créer des légendes sur des êtres dont on ignorait simplement la race car trop étrange ou simplement mystérieux.

Vandales et voleurs venaient quelque fois, dès fois même s'engager pour la cause mais bien souvent détruisaient ce qu'ils pouvaient lors de leurs passages. Cela força les locuristes à requérir de l'aide des seigneurs locaux puis d'engager de véritables milices mais n'étant pas réellement riches après le départ des fondateurs, c'est eux-même, grâce aux écrits qu'ils collectionnaient, qui se protégèrent tout un an. C'est comme ça que deux milles ans avant notre ère, les nains éveillés depuis quelques siècles ajouta les runes à la collection des locuristes en amenant avec eux le premier Grand Prêtre de l'ordre, Talvash Brassefeu, maître des runes nain.

La magie runique et le petit peuple

A la grande surprise des nains venus voire cet ordre, l'ancienne magie des runes connaissait une interprétation particulière de la part de Locura, si on en croyait ses livres. En effet, après de longues études sur les sortes de magie afin de comprendre pourquoi le plan arcanique lui restait fermé, l'elfe semblait s'être habitué à quelques tours de cet ancien art. Comprenant que les runes n'étaient que l'essence du monde, le maître surprenait les descendants des terrestres en montrant une étrange compassion malgré l'arrogance que l'on donnait aux elfes à cette époque qui lui permettait de manipuler la réalité et même mieux, l'aider. Dans l'esprit qui avait fondé l'ordre, Locura avait sacrifié toute envie pour pouvoir secourir les gens dans le besoin et ici, on pouvait voire que cela allait plus loin, il sauvait les personnes et les choses, faisant de lui une sorte de gardien de la réalité, titre que les locuristes eurent tôt fait de lui donner en pratiquant leurs études à l'aide des nains qui peaufinaient les écrits, répondant aux questions de cet homme incroyable et lui écrivant même des lettres, surpris encore en voyant que ce dernier leur répondait et pire encore, dans leur langue bien que celle-ci restait maladroite sur papier, donnant un visage plus humain à Locura, ce visage qu'on ne lui suspectait pas.

Cet homme-là se déplaçait depuis son château doré pour rendre visite à ces personnes dont il ignorait tout et était surpris en même temps qu'effrayé car il voyait là une communauté vivant dans son ombre et dont il ne savait rien.

« Son histoire est surprenante, celle d'un dieu qui se voulait homme... »

Sous sa direction et avec l'aide des multiples savoirs réunis en un seul endroit, Locura aida à développer un nouvel alphabet runique qui pourrait s'adapter au maximum à ce qu'on en attendait. Comme ce qu'on voulait à la base, elles servaient avant tout défendre mais comme beaucoup le disait, la meilleure défense restait l'attaque et pour cela, un sous-alphabet fut créé, plus obscur et caché des initiés, laissé juste à ceux qui étaient sûrs de vouloir et qui étaient aptes. Tous ensemble, ils faisaient des découvertes et ré-écrivaient toutes celles-ci, même les plus dangereuses en guise d'avertissement, et grâce à ce travail acharné, les locuristes eurent des contacts privilégiés avec Forgefer, la cité des nains, qui établissait ainsi un flux continu d'échange, alimenté d'un côté par les bibliothèques du petit peuple et ses spécialistes et de l'autre par l'expérience d'une société multiraciale. On pouvait établir comme cela que vers -1900, les locuristes avaient atteint un âge d'or.

De nos jours

Les locuristes sont basés dans le bois de la Pénombre et se cache, certaines autorités voyant en eux des utilisateurs de magie noire ou bien simplement des fous. Usant comme toujours de la magie runique et de l'hémomancie pour se battre, nombreuses sont les légendes les établissant comme des prophètes ou des sauveurs mais nombreuses sont aussi les rumeurs les établissant comme des catastrophes ambulantes, des magiciens fanatiques prêts à tout pour atteindre quelques sommets inconnus des autres mortels. Leur culture s'étant décalée de celle des humains d'Arathor il y a de ça plusieurs millénaires, il est vrai qu'il est toujours surprenant de voire des hommes avec quelques pièces d'armure sur leurs peaux nus tatouées utilisant toutes les routes possibles pour se déplacer vite, quitte à ressembler quelques fois à des animaux.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.